Élevage est éducations



Mes lapereaux sont manipulés régulièrement, ce laisser attraper, porter et caresser en toute tranquillité et même papouiller dans tout les sens. Ils sont également éduqués pour que les soins ce passes au mieux tel que la coupes des griffes ou la vérification des dents, deux des soins les plus fréquents et pas toujours bien acceptés par un lapin non d'habitué. Ils sont "dressés" ou "conditionnés" à rentrer très facilement dans leur maison quand c’est l’heure, donc pas de course poursuite.

Le sevrage alimentaire ce fait en douceur chez moi, comme dans la nature, mes lapereaux imitent leur maman, ainsi à une quinzaine de jours, ils commencent à manger du solide et à 3 semaines, ils mangent déjà de tout y compris des légumes qu’ils dévorent à belles dents ! Ainsi au sevrage, ils sont parfaitement indépendant alimentairement. A contrario dans certain élevage même pour des lapins destinés à la compagnies, seules les mamans ont du grain, les petits eux n'ont que le lait de maman jusqu'au sevrage (pour faire d'économique). Résultat, un sevrage alimentaire brutale. C'est alors l'animalerie qui les met au grain du jour au lendemain ! Cela au risque de gros problème de transite, qui ce traduise souvent par des coliques, à tout moment, sans forcément de signes extérieur visibles. Le risque est amplifié lord de l'adoption à cause du stress. Voilà pourquoi certain lapins meurent quelque jours seulement après leur achat (entre autre raison).

Sur de jeunes lapereaux les coliques ne pardonnent pas souvent... Pour les lapereaux ayant eu ce type de sevrage brutal, il est essentiel de respecter l'interdiction de légumes jusqu'à 8 mois au minimum, de même pour le changement de grain qui doit être évité ou très très progressif, car leur flore intestinal n'est pas prête pour les digérer d'où des coliques et des diarrhées, subite et forte, qui tues les lapereaux très rapidement.

Le sevrage psychologique ce fait également en douceur, selon la maturité de chaque bébé. Ils resteront plus ou moins longtemps avec leur maman, ou la fratrie. Un bébé ne partira que lorsqu'il sera près pour être équilibré et bien dans sa tête ! L'âge est également important. Il serait facile de les laisser partir trop tôt, ils sont tellement minions... Mais non, je ne fait le sevrage (séparation de la maman) qu'après l'âge de 2 mois, au minimum. Il est même très courant que je laisse les petits en famille très longtemps. Ceux qui démontrent une vraie volonté d'indépendance, auront leur propre box, s’ils ne sont pas adoptés avant, de même que les mâles à partir de 3 mois maximum, pour éviter des croisements consanguins.

 

Je classe mes lapins en trois catégories pour faciliter leur adoption:

- Les lapereaux / Jeunes lapins, non sevrés (- de 2 mois), réservables mais non adoptables de suite.

- Les sub-adultes / Jeunes lapins sevrés entre 2 et 6 mois (âge de la pleine maturité sexuel), disponible de suite.

- Les adultes / Plus de 6 mois, disponible de suite.